In the nervous light

description courte?

31.05.06

about : blank (ou la complainte de la feuille morte/ vierge.)

J’ai peu de temps pour laisser vomir mes folies qui s’en soucie ? Mes minutes sont des paillettes d’or j’intrigue et l’on me gratte, j’ai du mord dans l’âme et du noir aux coins voyez vous je ne sais pas ce qui va m’arriver mes cœurs sont sans blancs, brisez, déchirez, faites ensemble, faites en somme l’ode au vide de mes lignes.
Je suis cadavre, exquise pour les maux je croque et j’avale, j’aimerais tant
qu’on
me
trimballe,
qu’on me laisse voler à souhaits et me froisser sans bruits, que l’on essuie mes larmes sur mes corps mais personne ne m’entend mais personne ne m’étend.
Je me confettise, m’idéalise, je ne viens de nulle part là où l’air a des joues ternes là où l’on me coupe et que l’on me tache.
Votre ironie est mon sort vous naissez comme je finis : cendre, vous entendez ma vie crépiter à l’ombre des flammes, vous sentez encore l’odeur de ma chair sur vos mains, vous m’horrifiez et je vous amplifie, vos lettres, vos moqueries et vos rêves, je les meurtris.
et quand je suis repue, vengée, mangée,
je vous laisse seuls avec vos armes, vous préférez m’avaler plutôt que de reconnaître : je suis la phobie des enfants perdus, l’accomplissement de leurs clés d’antan.
Je ne suis pas encore morte, mais bientôt j’aurais disparu, et vous ne laisserez aucune empreinte sur mon cadavre et vous raconterez alors que je l’avais mérité, puisqu’un autre monde est impossible, écoutez donc la pluie éteindre
vos flammes.

Ce texte est à lire avant après ou pendant la diffusion du travail « about blank ».

                                                                      

© sucrotte. 2006

Posté par sucrine à 15:11 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

  • Laisser parler les p'tits papiers

    ...des fugue(s) aussi, parfois...

    Posté par [?], 13.06.06 à 18:57

Poster un commentaire