In the nervous light

description courte?

30.11.06

tan^sucrine = (coté opp/ adj ?)

J’écris du fond de mon trou pour ne pas avoir à en sortir.Dehors, les feuilles mortes dansent comme on glisse sur le temps perdu, et le froid réveille la fièvre; les mots dans ma tête se bousculent et se déguisent et finissent enfin par sortir.Il faut de l’ordre pour vivre régulièrement, c'est-à-dire qu’il faudrait certainement que je me range et  que je me nettoie l’intérieur pour me retrouver, mais mon folle-toir est un mal nécessaire, et il faut sans cesse m’y raccrocher pour continuer à m’y cacher. J’écris du... [Lire la suite]
Posté par sucrine à 12:38 - Commentaires [1] - Permalien [#]

28.11.06

ESPRIT> Constitué par l'ensemble des facultés intellectuelles. Il est souvent considéré comme un principe de la vie incorporelle de l'homme (religion et tradition spiritualiste de la philosophie), mais peut tout aussi bien être conçu comme un principe matériel (ensemble des lois de la physique gérant notre cerveau). (fr.wikipedia.org/wiki/Esprit) STERILE> qui ne contient pas de microbe.www.europadonna.fr/glossaire.html> se dit d'un organisme ne présentant pas de développement des organes... [Lire la suite]
Posté par sucrine à 19:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
24.11.06

réel CONtrolable

Je ne sais pas ce qu'il faut fuir sans cesse, il y a au fond une certaine haine, un semblant de vie, et puis il y a le reste.Le grisâtre disparate au devant les faux rires imbuvables, les mots poignards plutôt que les savants, les yeux morts plutôt qu'illuminés et je n'ai jamais aussi peu écrit depuis plus de 3 ans.Marion-néant est revenue, de derrière le canapé elle s'est hissée derriere moi et reprend toute la place.Et je ne sais pas quand je reviendrais.Peut etre bien, jamais ?Et je 'nai jamais été autant amoureuse aussi... [Lire la suite]
Posté par sucrine à 18:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22.11.06

Lettre à Chloé Delaume.

    Je n'ai pas le temps de te dire qu'il y a ici le vide qui s'épanche sur la feuille bien plus que je n'y laisse à croire, ni de t'écrire l'amplitude du désarroi de l'admiration.     Tu comprends ici, à la chaleur, je mange mot par mot ton sablier et tes télévisions, je dévore et régurgite souvent.D'ailleurs on m'a souvent dit que c'est de toi que je m'inspire.J'éspère que tu ne m'en veux pas (j'ai 15 ans. j'ai toujours eu 15 ans. Et je crois que surtout avec toi, j'aurais toujours 15 ans. ), c'est... [Lire la suite]
Posté par sucrine à 20:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
20.11.06

J'ai dit rampons tu t'es étendu,J'ai dit rampons : je nous ai perdu, J'ai sommé parlons et tu ne m'as pas cruej'ai hurlé marchons et tu asdisparu. Ma*
Posté par sucrine à 18:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
18.11.06

404-Page not found

Soudain vint la nuitSoudain vint la nuitSoudain vint la nuitet le reste s'effaça sans laisser trace ni air.et le reste disparût finalement,  avec moi.(ps : youtube est votre ami : http://www.youtube.com/watch?v=QJqVvB4r3Yc)
Posté par sucrine à 11:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17.11.06

the whores hustle and the hustlers whore

Posté par sucrine à 18:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17.11.06

elle a dit

tu prends tout et tu donnes rien je frôle l'inconnu et je suis muette tu prends tout j'inverse les rôles je je je je je prend tout parce qu'il n'y a plus rien j'ai tout donné et fermé la boite mais vous savez il n'y avait pas grand chose à prendre mais vous savez il y avait tout à perdre mais ce n'est pas grave je prends tout et j'ignore la suite j'ignore le mot le savant l'impensable le reste le courage la parole et le rire parce que tout cela est démodé tout cela M'ESQUIVE SANS CESSE et je n'ai pas envie de courir,  je n'ai pas... [Lire la suite]
Posté par sucrine à 18:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
16.11.06

la question du jour

faut il perdre la raison pour se retrouver enfin ?
Posté par sucrine à 21:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14.11.06

lexomilisée

les lampes tournent et virevoltent dans l'air font danser les étoiles et repassent près de ma tête m'écorchent et ricochent doucement autour de moi, des rires saugrenus i was alone sous le coeur sous les pieds, sous le monde déboires anxyolitiques je suis la pousse écourtée l'intérieur lessivé l'instant le bref l'infini en une boite à effriter falling free, et puis demain a disparu quand la lumière s'est allumée, demain a filé à la bouclette derrière nous demain s'est tellement barré que le rattraper le fera crever en un claquement de... [Lire la suite]
Posté par sucrine à 18:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]