In the nervous light

description courte?

11.12.06

Les lumières chantaient à en pleurer du sel sur nos joues des oracles pour la voix et des étincelles partent avec le reste, l'espoir.
Il faut comprendre la chose comme elle est.
Il faut retourner dans le moindre sens pour ne plus qu'entendre la triste verité.
Le vrai
Le tellement abject


Il y a un mot pour chaque inspiration.
Je crois que le seul ici est, en fait.
Sollitude.

Posté par sucrine à 18:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire