In the nervous light

description courte?

10.10.07

W-a-i the f*** are u lookin at me ?

Attends, attends...
Tu dis vivante divisée en regne meilloratif tu dis vivante parce qu'au creux du vent glacé tu frissonne comme tout le monde tu dis vivante tapissée moquette oreiller sur la bouche pour ne pas crier trop fort tu dis vivante vide-hanté derriere les comas et les écoliers tu dis VIVANTE mais tu as oublié la suite, voire le début, donc
au départ il n'y avait rien, ensuite il n'y eut pas grand chose et j'ai oublié le reste
non
au départ j'etais vivante
oui voila
au départ j'etais vivante et je ne questionnais que fleurette et les mois de janvier, et timide la brise a soufflé sur mes cheveux qui se perdent dans les rues ensanglantée, alors j'ai préféré l'asphyxie à la calvitie
ensuite il y a eu beaucoup de neige et le froid m'a engourdie en-sanglottée j'ai brandi le hurlement et enterré l'espoir et depuis tout ce temps j'attends que quelque chose arrive je prends le temps de le perdre c'est a dire que j'ai aujourd'hui assez de temps pour le gaspiller le cacher dans des lycées le dealer aux plus épais j'ai assez de temps écoeurant que j'en donne à qui veut bien abréger le tout, vite, plus vite, encore le virage fut sec voire saccadé la bande blanche sera a jamais ancrée en l'intérieur, coup de ciseau le spectacle continuera sans moi
tu vois regarde tu dis rien tu oublie la moitié des choses le vide a toute la place regarde les mots se sont barrés raturés sur la ligne que tu as perdu tu as déjà oublié ?
Attends, attends, t'as dit vivante mais plutot divisée que divulguée t'as dit vivante pour noyer la mouvante au fond des sables acerés.

ps pour l'ame qui subsite: ne jamais tomber amoureuse/ne jamais tomber tout court/ne jamais jouer tendresse/ne jamais croire futur/et parmi les interdictions je m'en-noie.

Posté par sucrine à 21:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire