In the nervous light

description courte?

29.02.08

steal/stole/stolen

Le mal d’être infirme résonne au loin sur les collines brisées, informe, rigole entre les oreilles, sous la nuque, l’absence d’espoir, ricochetant sous quelques notes qui flanchent. Vivre au mieux, le ventre brulant et fissuré, le corps absent, détenu par l’Ohm qui rigolera toujours de le voir se tordre comme un ver.Crapahuter, voler entre deux airs, au dessus du nuage brut et de cette vie ici, emmaillotée entre quelques soubresauts délétères, ici la conclusion est claire, la vraie ne vit plus depuis... [Lire la suite]
Posté par sucrine à 14:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07.02.08

_|_

Il y a les mots qui se disent et ceux qui ne s’oublient pas, désastre ridicule, j’ai planté les parois, chair abrupte des au revoir soit disant las. Il n’y a pas de concret dans cette plaie ci, elle se joue infantile, entre deux accords tacites, elle glisse toujours un peu plus, dorénavant il faudra se dire qu’il y avait plus qu’un vol d’oiseau. Quelques prières, le mal n’était donc ainsi fait, brandissant étendard nacré, il n’y a plus d’issue la place est totalement prise mais comment décrire, ce brandissant PAS. Nous... [Lire la suite]
Posté par sucrine à 21:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
03.02.08

seulement deux ans et toujours le même refrain, les bribes stupides de solitude au coin du sol, tout est si-milaire, rien ne change, seuls les vues troublent et s'en vont avant meme les aurevoirs.seulement deux ans et le temps long tellement plus long toujours plus long, un bref coup, en haut à droite, un seul supplier stop it la croix dans le sang arrêt momentané pour cause de defaillance interieure.
Posté par sucrine à 17:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]