In the nervous light

description courte?

30.04.08

Sans tain et comme par frisson, l'image englobe des rides infantiles & quelques soupirs avides.
Et vide ne ment qu'une parcelle, car le reste s'effrite avec le temps, selon quelques lois oubliées.
Ni créatrice ni vivante, les cloisons serrées dans l'instant d'un seul, sans occulte ni absolution, les tempes restent en surface, tandis qu'ailleurs, de rouge se pavane.
En creusant, quelques feuilles sont tombées en ligne droite, et mers de fictions, il s'agissait d'un masque plâtré nauséabond.
Car en nuit noire ne reste qu'un pied au carrelage cru & enivré, tout le reste s'exile en pâles ventilations sous les cauchemars d'un ciel éventré.

Je ne vous aime plus du tout.

Posté par sucrine à 23:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire