In the nervous light

description courte?

25.08.08

(aux tireurs de ficelles)

Siiii ma bouche sale pouvait tolérer autre chose que du risque inutile et qu’en partie solvable je pouvais devenir enfin quelqu’un, alors la route serait teeeellement plus simple.

Si parfois je pouvais aussi écarter autre chose que la vue, ternir le coin et imploser ailleurs qu’en dedans peut être se pourrait il retrouver le calme, l’instant d’un espace poser le souffle sur la chair abrupte, glisser le long d’un autre corps et peut être même arquer la bouche en forme de lune.

Aussi je voudrais bien que quelque chose se passe, pour enfin donner le départ à l’entreprise, s’il vous plait, une autre histoire, un autre monde quelque chose s’il vous plait, je voudrais vraiment.

Par ailleurs, je précise que mes épaules ne supportent plus aucun poids, l’épiderme a craqué assez de fois, mes oreilles sifflent en continu et mes dents pourrissent déjà alors si vous avez bien compris je voudrais ENFIN quelque chose de bien, déplaçable jusqu’au dit intérieur cabossé, s’il vous plait je serais petite gentille me laverai plus souvent et arrêterai surement la salade de carton.

 

 

(si seulement).

Posté par sucrine à 23:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire