In the nervous light

description courte?

21.10.06

Je veux te parler de tout ce qu'on va oublier... Ma*
Posté par sucrine à 20:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21.10.06

Je n'écris plus en ce moment c'est la faute du temps jamais la mienneje m'étend comme une pluieme déverse dans un sautet m'interdit dans un incipit alors, la seule chose que j'ai à offrir pour l'instant ...
Posté par sucrine à 20:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
18.10.06

nb

si je commence un 'same shade as concrete' et/ou un 'interview at the ruins' permettez vous de me claquer. A bon entendeur... by Ma*/Sucrine (ouais en fait pas grand monde a remarqué mais c'est la meme personne, c'est a dire moi.)
Posté par sucrine à 12:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14.10.06

]-∞;+∞[

J'ai beaucoup de trahisons qui trainent à mes oreilles, des rires auxquels j'ai cru, des antans sordides et des présents insipides, beaucoup de sourires qui s'effacent et je n'ai pas le temps de tous les décrire, j'ai tant à faire, vous comprenez, le monde est immense et moi toute petite, une poussière dans un oeil et c'est tout, et je ne cherche pas à grandir outre mesure, le temps en fera son affaire et moi j'en jouerais ma vie.Je ne rigole plus des pleurs versés ni des cicatrices, je voudrais finalement m'accaparer de mes mots... [Lire la suite]
Posté par sucrine à 11:07 - Commentaires [1] - Permalien [#]
10.10.06

cher cher cher inconnu

Cher inconnu, Je sais que tu fulmines, tu es surement déçu. Je n'ai jamais le temps de te dire quoi que ce soit tellement le temps est court entre nous et il y a que le vide qui nous sépare sonne comme un glas.Il y a que nos yeux ne tournent pas rond et qu'il faut se chercher souvent mais que tu ne me vois pas.Et ce n'est pas si grave, tu sais, j'ai de la transparence à revendre avec mon beau chapeau incognito mon sourire s'efface quand je réouvre les yeux et que je comprends que le temps ne s'arrête jamais.Cher cher cher inconnu,... [Lire la suite]
Posté par sucrine à 19:22 - Commentaires [1] - Permalien [#]
09.10.06

dernier credo en date

Posté par sucrine à 17:44 - Commentaires [1] - Permalien [#]

07.10.06

octubre

La fatigue est une onomatopée intarrissable, fixée sur le sol, rappelant à l'ordre chacun des faits et gestes j'ai les jambes qui tremblent je crois que ce sont les jours, mes yeux sont troubles et on n'y voit que l'eau claire qui remplit et s'en va dès que le vent se lève. Mes mains s'écroulent presques, le reste est souvent très lourd à porter et il faut sans cesse remâcher je rentrerais un jour dans l'ordre et organiserai ma pensée, un jour où le soleil se couchera plus tard, mais en attendant, j'attends la nuit, car il faut bien... [Lire la suite]
Posté par sucrine à 12:48 - Commentaires [1] - Permalien [#]
05.10.06

PS

Qui a dit "voyez, je n'ai pas lu Bataille mais j'ai gagné la guerre" ?
Posté par sucrine à 21:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
05.10.06

Tiens

tiens,dans la colère une seule douche froide ne m'effraie plus :j'ai cassé la coquille du petit K. Pauuuuuvre petit. Il ne faut point attendre pour celui qui ouvre l'oeil.Ecarlate de colère.Ecarlate je suis le cachet gobé dans le garage sous le halo incessant la bouffée grisante le clair dans la roche je me dissous dans l'eau mais ma colère pas ENCORE  mais bientôt, bientôt. Ou pas. L'étang a coulé depuis belle lurette, j'ai cramé la voiture rouge et la moquette de la chambre, J'ai jeté la carabine a la fenetreEt egorgé... [Lire la suite]
Posté par sucrine à 21:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
02.10.06

Je ne crois plus au temps futur, aux certitudes et aux faux semblants scolairesJe ne crois plus au passé, aux reminescences et aux thérapies insipides Je ne crois plus au présent, ni à ses petites esperances matinales Par contre je continue (un peu) à croire en l'humain mais plus pour tres longtemps je croisIl suffit de fermer les yeux sur les gens autour,c'est tout.
Posté par sucrine à 20:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]