In the nervous light

description courte?

25.04.07

" = les deux traces de freinage avant la collision finale "

Je regarde les photos de l'homme qui m'a aimé.Je regarde les photos du second homme qui m'a aimé. Voire le dernier.Je regarde le vide entre mes lignes décousues, je tisse le fil de l'improbable cruauté vivant en mon intérieur.Je regarde à l'instant T ma vie défiler les sons déboussolés je ne ris pas plus de tout ça qu'avant, finalement.Je regarde le soleil qui ne vient toujours pas les mains dans les poches mes jambes restent flasques, surtout au vent.Je regarde.Je me souviens, aussi, parfois.Des rires comme des sons de craie crissée... [Lire la suite]
Posté par sucrine à 20:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24.04.07

Gla(s)

Je ne crois en rien, l'histoire se réitere sans cesse dans les étoiles je ne trouve rien de plus que de la poussière et l'ivresse est un mal nécessaire, ma production s'échaffaude à un magnifique vide pointé je ne marche plus dans les rues, je cherche au sous sol ce qu'au fond je ne trouve plus, et il faut bien sur se rendre à l'évidence, j'ai collé ma bouche au mur, me voici agonisante à son pied. Je ne crois en rien, la vérité reste toujours aussi proche du soleil , et je n'attends rien de plus des jours à venir que des mots... [Lire la suite]
Posté par sucrine à 21:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17.04.07

Mon ventre est pleinMon coeur videEt L'aversion reste écrasante.Je suis morte et vous, vous êtes ici.tellement loin.
Posté par sucrine à 20:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
13.04.07

La fine pluie bruine à nos côtés, frêle et pâle eau tombée d'un incertain bien trop haut. Elle clapote à la surface, éclatée à l'asphalte, Passer au travers se révèle être un peu plus complexe que prévu, car entre deux gouttes, il y a l'air, irrésonable oxygène, impitoyable molécule d'asphyxie. La fine pluie résonne au creux de notre instable intérieur, vient transpercer le globe oculaire : Quand l'infidèle danse, nos ennemis  font les rois. Sous la grise incertitude, un morceau de corronaire survit, quand les autres... [Lire la suite]
Posté par sucrine à 23:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]